Qui sont les assistantes materenelles ?

Qui sont les assistantes maternelles ?

Le métier d’assistante maternelle est exercé à 99% par des femmes, majoritairement mariées, mères et plus âgées que les autres professionnelles de la petite enfance montre un dossier d’étude publié par la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) en février 2018.

Les assistantes maternelles sont le plus souvent d’origine populaire, moins diplômées que les salariées du secteur privé et que les auxiliaires de puériculture. Ce profil général ne correspond toutefois pas aux professionnelles exerçant à Paris, qui vivent moins souvent en couple et sont plus souvent immigrées (55%).

Le document distingue quatre trajectoires « type » : les professionnelles qui ont toujours été assistantes maternelles, celles qui ont exercé un autre métier dans la petite enfance auparavant, les mères inactives qui se sont insérées professionnellement dans cette activité et celles qui ont découvert le métier sur le tard après avoir travaillé dans un autre secteur d’activités. « Ainsi, les assistantes maternelles n’ont pas toutes, bien loin de là, débuté leur métier par vocation » relève le document.

Le processus de professionnalisation des assistantes maternelles à partir des années 2000 a conduit à une exigence accrue de la part de la Protection maternelle et infantile (PMI). « Pour ces infirmières-puéricultrices, une bonne assistante maternelle est une professionnelle capable d’adopter un regard réflexif sur ses pratiques, de mère notamment, et de faire sienne les savoirs et savoir-faire de la profession ». Les femmes qui n’obtiennent pas l’agrément sont ainsi moins diplômées que les autres et plus souvent inactives.

Enfin sur le plan de la formation, le document note que « le contenu et la pratique » de la formation initiale sont très hétérogènes d’un département à l’autre. Quant aux modules de formation continue, les plus suivis sont ceux qui sont liés au stress ou à la gestion des « situations difficiles de l’enfant ». Une observation qui souligne « le caractère physiquement et mentalement éprouvant de la profession, malgré les sous-déclarations des assistantes maternelles » sur ce point.

Cnaf, Revue de littérature sur les assistantes maternelles, Position sociale, conditions de travail et d’emploi et quotidien, Dossier d’étude 197, février 2018