mon-enfant.fr

Mon-enfant.fr : un portail modernisé et plus fonctionnel

Encore quelques détails techniques à régler et le nouveau site porté par la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), dont la version beta est déjà accessible, sera officiellement lancé. Avec une facilité de navigation reprenant les standards des sites de mise en relation, mon-enfant.fr met fin à une certaine confusion en proposant désormais deux espaces bien distincts, l’un destiné aux parents, l’autre aux professionnels.

« L’objectif est d’améliorer la rencontre de l’offre et de la demande en permettant aux professionnels d’être visibles et aux parents de trouver sur un même site l’ensemble de l’offre d’accueil à proximité de chez eux » explique Rémi Ghezzi, directeur adjoint du département enfance jeunesse parentalité à la CNAF.

Les assistantes maternelles pourront dorénavant fournir plus d’informations sur leur compte afin de personnaliser leur profil : places disponibles, cadre d’accueil, fréquentation du Relais d’assistantes maternelles (RAM), animaux domestiques, langues parlées, activités proposées, etc. Pour cela, il faut d’abord que chaque Conseil départemental transmette les coordonnées des professionnelles à la Caisse d’allocations familiales (CAF) de son territoire. « Nous nous basons uniquement sur les informations fournies par les Conseils départementaux qui délivrent l’agrément aux assistantes maternelles » précise Rémi Ghezzi.

Le site référencera tous les lieux d’accueil enfants-parents, les RAM, les centres de loisirs, les services de médiation familiale et intègrera davantage de contenus de rédactionnels liés au métier d’assistante maternelle ou à la petite-enfance. Il permettra aussi d’accéder plus facilement aux informations liées à l’activité : textes de référence, coordonnées d’associations, aides à l’installation.

« Notre idée est de proposer une offre publique, totalement gratuite, fiable, labellisée pour les parents » poursuit-il. Y avait-il urgence à réguler l’information dans un secteur en proie à la multiplication de sites privés de mise en relation ? « Il est important de mettre à disposition ces informations aux familles sachant que la politique d’accueil en France est très majoritairement portée par les acteurs publics, et notamment les CAF » indique Edith Voisin, chef de projet du site.

Deux comparateurs, un pour les crèches et un pour le Complément mode de garde (CMG) de la Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), permettent aux parents de calculer le reste-à-charge. Un comparateur unique sera mis en place fin 2019 une fois la réforme Pajemploi+ déployée. Un service leur permettra également de prendre rendez-vous directement avec un RAM dans leur secteur pour obtenir des informations sur les modes d’accueil.

Pour l’heure, certaines assistantes maternelles utilisant la version béta rencontrent quelques déconvenues : difficultés pour s’inscrire, adresses mail ou mots de passe inconnus, etc. « Oui, il existe un petit pourcentage d’erreurs de saisie et de difficultés. Quand nous en avons connaissance, nous les faisons remonter aux CAF pour qu’elles fassent le lien avec le Conseil départemental et les assistantes maternelles ne doivent pas hésiter à nous les signaler ainsi qu’au Conseil départemental » précise Rémi Ghezzi. Elles peuvent aussi faire part de leurs difficultés via le formulaire de contact sur le site.

Sur l’ancienne version, qui recevait trois millions de visites par an, 230 000 assistantes maternelles étaient inscrites. Elles auront toujours le choix d’apparaître ou non sur cette nouvelle version. Les démarches à effectuer pour procéder à votre habilitation ou compléter votre profil sur mon-enfant.fr sont expliquées dans des tutoriels effectués par la CNAF.