amitié enfants

Avoir un bon copain...

Selon une étude américaine, avoir un ami proche au milieu de son adolescence améliore, sa santé, et en particulier sa santé mentale, sur le long terme.
Des chercheurs ont suivi cent soixante-neuf jeunes âgés de 15 à 25 ans pendant dix ans. Au terme de cette étude, les adolescents qui pouvaient compter sur une amitié sincère apparaissaient moins anxieux, moins dépressifs et avaient plus confiance en eux qu'ils n'en avaient au début de l’âge adulte. En revanche, les adolescents « qui ont plutôt eu un large groupe d'amis qu'un ou deux amis proches » ont révélé des niveaux d'anxiété plus importants.
D'après les scientifiques, favoriser des liens de proximité avec un entourage restreint, plutôt que préférer des liens plus distants avec un grand nombre de personnes - comme cela est souvent le cas avec les réseaux sociaux -, préparerait ainsi davantage à l'avenir sur le plan du développement social. 

Rachel K. Narr et autres, Close Friendship Strength and Broader Peer Group Desirability as Differential Predictors of Adult Mental Health, Child Development, 21 août 2017.