Assistantes maternelles région Grand Est

Accueil individuel : focus sur le Grand Est

Au sixième rang national, derrière les Pays de la Loire, la Bourgogne Franche-Comté ou encore la Normandie, le Grand Est comptait 29 300 assistantes maternelles en 2015, soit seize pour cent enfants de moins de trois ans. Un chiffre en baisse par rapport en 2013 (-1700), qui reflète le recul général de la profession depuis plusieurs années.

Les deux tiers des assistantes maternelles ont 45 ans ou plus, ce qui témoigne du « besoin de renouvellement » que la profession va devoir affronter. Mais cet enjeu est très variable d’un département à l’autre : il est plus fort en Moselle et Meurthe-et-Moselle où le taux des 45 ans ou plus dépasse les 65%, avec un nombre plus faible de professionnelles, qu’en Haute-Marne et dans les Vosges où le nombre de professionnelles est plus élevé. De même dans l’Aube et les Ardennes, les assistantes maternelles sont plus jeunes : 40 à 50 % ont moins de 45 ans.

Toutefois, selon des projections démographiques, le « besoin en assistantes maternelles pourrait être moins important à l’avenir ». Ainsi, le nombre d’enfants de moins de trois ans diminuerait de 12,3% d’ici 2050, passant de 191 600 enfants en 2013 à 168 100. Cette baisse serait plus accentuée dans les Vosges (jusqu’à – 30,3%), les Ardennes et la Haute-Marne,  les départements « les moins densément peuplés et les plus vieillissants » de la région.

Le salaire médian, de 12100 euros en 2015, est inférieur de 22% au salaire médian national (15200 euros). Un ratio qui s’explique selon l’INSEE par un nombre d’employeurs (2,4 par assistante maternelle) plus faible dans le Grand Est qu’au niveau national (2,7).

Référence

► Les assistantes maternelles dans le Grand Est : plus nombreuses, mais moins bien rémunérées qu’au niveau national, Insee Flash, n°20, septembre 2018