carnet de santé

Carnets de santé « nouvelle formule »

À compter du 1er avril 2018, les enfants disposeront d’un carnet de santé « nouvelle formule ». Ce document intègre les nouvelles obligations vaccinales applicables depuis le 1er janvier dernier (1). Il comporte également des messages de prévention « enrichis et actualisés pour tenir compte des évolutions scientifiques et sociétales », « de nouvelles recommandations » et « l’identification de nouveaux risques », explique le ministère de la Santé dans un communiqué du 5 mars 2018. Par exemple, il est précisé qu’il faut utiliser des biberons garantis sans bisphénol A, éviter de mettre un enfant de moins de trois ans dans une pièce où la télévision est allumée, utiliser un lit à barreaux sans tour de lit, etc. Des conseils qui peuvent être utilement relus par des assistantes maternelles ou familiales. Le document qui est en accès libre sur le site du ministère introduit également de nouvelles courbes pour le suivi de la croissance des enfants, les anciennes étant jugées dépassées ou « non optimales » par les professionnels de santé.

(1) Rappelons que ce carnet de santé (ou tout autre document du professionnel de santé attestant la vaccination) doit être présenté à l’assistante maternelle agréée pour valider l’admission de l’enfant (Voir L’assmat n° 165, février 2018, p. 7 et n° 166, mars 2018, p. 31).

► Arrêté du 28 février 2018, Journal officiel du 4 mars 2018, texte n°20.