Union Européenne

Un accès très inégal aux modes de garde dans l’Union européenne

Près de quatre enfants de moins de douze ans sur dix (39 %) fréquentent des structures formelles de garde d’enfants (*) dans l’Union européenne selon une étude publiée le 20 février 2018 par l’Office statistique de l’Union européenne Eurostat. Le Danemark présente le taux de fréquentation le plus élevé (86%), devant la Suède (70 %) et le Royaume-Uni (65 %), contre une proportion inférieure à 10 % en Italie (8 %), en Espagne (4 %), en Croatie (2 %) et en Lettonie (1 %). La France se situe légèrement au-dessus de la moyenne européenne avec 40,6 % des enfants accueillis.

Dans la moitié des États membres, les enfants vivant dans des régions urbaines sont davantage accueillis dans les modes de garde payants que ceux vivant dans les zones suburbaines et rurales. La France fait toutefois partie des pays où les enfants ruraux fréquentent davantage les modes d’accueil formels -et payants- que ceux des agglomérations.

Dans la majorité des États, le recours aux structures payantes est plus important que le recours aux structures gratuites, sauf au Royaume-Uni (28 % pour les premières contre 37 % pour les secondes) en Grèce (10 % contre 13 %) ou encore à Malte (5 % contre 13 %).

Le Danemark présente le taux de satisfaction le plus élevé concernant l’accès aux modes de garde, devant la Croatie, la Bulgarie et la Suède. C’est en Espagne, suivie de Chypre et de l’Irlande que le coût de l’accueil formel est invoqué comme raison principale de ne pas avoir recours aux modes d’accueil formels. En France les « horaires inadaptés » ont été présentés comme le facteur le plus important de non-recours.

Eurostat, Près de quatre enfants sur dix dans l’UE fréquentent des structures formelles de garde d’enfants, 20 février 2018.

 

* Par structures d’accueil formelles de l’enfance on entend tout type de garde organisée/contrôlée par une structure (publique ou privée). Autrement dit, les parents et les gardes d’enfants ne sont pas les seuls à intervenir dans la garde et ils n’en déterminent pas directement les modalités puisqu’il ex iste, entre eux, une structure organisée (qui est souvent l’employeur des gardes d’enfants). Exemples: centre d’accueil, accueil organisé en milieu familial, crèche, etc. Le lieu de la garde peut êtr e un centre ou le domicile de la garde d’enfants (accueil organisé en milieu familial). Cela inclut également les gardiens/gardiennes d’enfants qualifié(e)s organisé(e)s et contrôlé(e)s par une structure, même si ils/elles sont directement rémunéré(e)s par le s parents. Les centres d’accueil en dehors des horaire s (pré)scolaires constituent également un type de structure formelle de garde d'enfants .