crèche vs assistante maternelle

De la « supériorité » de l’accueil collectif

Dans une note relative à l’investissement dans la petite enfance publiée le 26 septembre 2017 par le groupe de réflexion Terra Nova, deux économistes affirment que les crèches « assurent une qualité d’accueil et de développement ( …) bien supérieure au mode de garde individuel ». Cette allégation, pour le moins à charge contre les assistantes maternelles, ne repose pourtant sur aucun travail scientifique fiable. A ce jour, aucune étude de cohorte permettant de comparer deux groupes d’enfants, l’un en accueil individuel, l’autre en accueil collectif, ne démontre une « supériorité » de l’un ou l’autre accueil sur les domaines précisés par Terra Nova : « socialisation, langage, éveil, confiance en soi, découvertes ».

Opinion et posture

« Notre affirmation (…) provient d’un ensemble d’analyses de nature diverse et non d’une étude comparative au sens strict quelle soit française ou étrangère » admet Michel Dollé, économiste. Il s’agit bien d’une « opinion » sur l’accueil individuel, qui selon les auteurs est « structurellement de moindre qualité » en France par rapport à l’accueil collectif. « L’accueil individuel peut sans doute permettre, plus facilement que l’accueil collectif en crèche, la mise en place de relations d’attachement entre le petit enfant et un adulte de référence, ce qui est important surtout dans la première ou la seconde année » concède Michel Dollé. Mais il « pose problème » dans le cadre des « relations interpersonnelles fortes avec les parents et avec l’enfant accueilli » et des « faibles » qualifications requises pour l’agrément. Si ces points ne sont pas contestables, si le nécessaire renforcement de la professionnalisation ne fait plus débat, si d’autres éléments de cette note présentent un intérêt certain, ces arguments ne suffisent toutefois pas à ranger l’accueil individuel, de façon péremptoire, en seconde zone. Pour l’Union fédérative nationale des associations de familles d’accueil et assistants maternels (UFNAFAAM), ils relèvent plutôt de la « posture » idéologique.

Denis Clerc, Michel Dollé, Remarques complémentaires sur le rapport « Investissons dans la petite enfance », Synthèse, Terra Nova, 26 septembre 2017