Vous êtes ici

Assistantes maternelles : une campagne de mobilisation lancée par la CGT

Publié le 30/06/2020
Laetitia Delhon
Journaliste spécialisée dans le travail social et médico-social, la petite enfance et le handicap
Une pétition suivie d’une manifestation le 9 juillet à Paris visent à revaloriser les métiers des « travailleurs de l’ombre ».

La campagne s’intitule #Entrerdanslalumière et comme son nom l’indique invite à ne pas oublier trop vite tous les professionnels ayant répondu à des besoins vitaux et sociaux pendant la crise sanitaire, bien au-delà des soignants.

Parmi eux : les assistantes maternelles, auxiliaires de vie, hôtesses de caisse, des métiers en majorité féminins. « Inégalités sociales, inégalités territoriales, mais aussi inégalité femmes hommes, la crise du COVID 19 a fait entrer, un très/trop bref instant, les travailleuses et travailleurs de l’ombre dans la lumière » indique la CGT qui invite à la signature d’une pétition adressée au Président de la République pour revaloriser ces métiers.

Campagne de long terme

« Un salaire moyen de 3,43 euros de l’heure par enfant accueilli, et le gouvernement refuse de prendre en charge les frais qu’elles explosent pour répondre aux consignes sanitaires, vous trouvez ça normal ? » interroge le syndicat sur le site dédié à cette campagne. « 316 000 assistantes maternelles permettent à 2 millions de parents de travailler et aucune reconnaissance derrière, vous trouvez ça normal ? » poursuit-il.

« Cette campagne n’a pas de lien direct avec le rapport Ruffin/Bonnell, qui reste insuffisant sur la question du financement, même si nous dressons le même constat. Elle a vocation à s’inscrire sur le long terme », explique Stéphane Fustec, représentant national de la CGT – Services à la personne.

Prochain temps fort : une manifestation à Paris le 9 juillet Place d’Italie, avec des témoignages de professionnelles.