Vous êtes ici

Isabelle Wackenier
Journaliste spécialisée petite enfance

Chaleur et soleil : attention danger

soleil assistante maternelle
Publié le 20/07/2020
Isabelle Wackenier
Journaliste spécialisée petite enfance
Coups de soleil, de chaud, risques de déshydratation…. L’été, les enfants, et plus encore les très jeunes enfants, sont vulnérables au soleil et aux fortes températures. Ils doivent faire l’objet d’une attention toute particulière. L’assistante maternelle a toute sa place dans la prévention et dans le conseil auprès des parents, pour que les belles journées d’été ne se transforment pas en cauchemar.

 

Soleil et chaleur ne sont pas nos amis. Notamment chez les tout-petits qui peuvent souffrir des hausses de température et du rayonnement lumineux. Des mesures de sécurité et de précaution s’imposent.

LE SOLEIL

À la mer, à la montagne, dans un jardin ou tout simplement en extérieur, nous sommes exposés aux rayons du soleil. En France métropolitaine, c’est entre les mois de mai et d’août que le rayonnement solaire est le plus intense. Contrairement aux idées reçues, l’intensité des rayons ultraviolets du soleil n’est pas liée à la sensation de chaleur et les rayons peuvent être très forts lorsqu’il y a des nuages, du vent ou de la neige.

La réverbération due aux surfaces claires (neige, sable, eau) augmente leur intensité.

Les coups de soleil de l’enfance, même s’ils ne paraissent pas graves sur le moment, peuvent être à l’origine de cancers de la peau à l’âge adulte. Les personnes les plus vulnérables au soleil sont :

  • les personnes dont la peau, les yeux et les cheveux sont clairs et chez qui le bronzage est difficile ;
  • les personnes ayant de nombreux grains de beauté ; . les membres d’une famille déjà touchée par un cancer de la peau ;
  • les nourrissons, les jeunes enfants et les enfants.

Les plus petits ont une peau plus fine qui laisse une plus grande quantité des rayons ultraviolets (UV) agresser l’épiderme. Leurs yeux sont aussi fragiles, leur cornée est plus fine et ne protège pas leur rétine.

Des mesures de prévention avec les enfants s’imposent :

  • Ne pas exposer les nourrissons au soleil.
  • Évitez autant que possible d’exposer les enfants au soleil entre 12 h et 16 h.
  • Quels que soient l’heure et le lieu d’exposition, les enfants doivent porter un chapeau et des lunettes de soleil avec un filtre anti-UV et des montures enveloppantes.
  • Faites-leur garder des vêtements couvrants légers et de couleur claire qui protègent très bien la peau des rayons du soleil.
  • Appliquez-leur régulièrement une crème solaire ayant un indice de protection élevé (voir encadré ci-dessous).
  • Utilisez un parasol pour la poussette.
  • D’une manière générale, veillez à limiter les durées d’exposition.

LA CRÈME SOLAIRE

  • Privilégiez les indices de protection élevés (indice 50 au minimum), actifs à la fois vis-à-vis des UVB et des UVA.
  • Appliquez la crème solaire 30 minutes avant l’exposition, en couche suffisante sur toutes les parties du corps non couvertes par des vêtements sans oublier le cou et les oreilles.
  • Renouvelez l’application toutes les deux heures et après chaque baignade.
  • Attention ! Appliquer de la crème solaire ne signifie pas s’exposer plus longtemps. Le seul écran total est le vêtement.

LA CHALEUR

Les nourrissons et les enfants de moins de quatre ans sont particulièrement sensibles aux fortes chaleurs. Une température extérieure élevée peut avoir des effets sur leur santé.

Chez le tout-petit, le phénomène de régulation thermique de l’organisme – la transpiration – est beaucoup moins efficace que chez l’adulte.

L’eau représente plus de 70 % du poids de son corps. En somme, l’organisme d’un bébé de six kilos contient un peu plus de quatre litres d’eau :

  • il a une surface corporelle importante avec des pertes d’eau par évaporation cutanée élevées ;
  • il concentre peu ses urines pour compenser ses pertes d’eau cutanées ;
  • il est dépendant de son entourage et ne peut exprimer sa soif que par des pleurs, pouvant être mal interprétés.

De plus, les enfants ont une sensibilité à la soif moindre, et ne peuvent pas répondre à ce premier symptôme de déshydratation.

Les principaux risques encourus par des enfants exposés à la chaleur sont la déshydratation et le coup de chaleur.

La déshydratation

En temps normal, un nourrisson a besoin de près d’un litre de liquide par jour (1):

  • de la naissance à six mois, cette quantité lui est fournie par le lait de sa mère ou par le lait infantile 1er âge, à raison de 800 ml à un litre par jour ;
  • à partir de l’âge de six mois et au moment de la diversification alimentaire, la quantité de lait 2e âge est plus basse (500 ml par jour) et doit donc être complétée par 500 ml d’eau par jour.

Cela reste valable chez le très jeune enfant. Au-delà d’un an, chaque jour, il doit boire idéalement :

  • 500 ml de lait pour assurer son besoin en calcium,
  • et 500 ml d’eau pour son hydratation.

En cas de fortes chaleurs, il faut augmenter de 500 ml par jour les besoins en eau du bébé et du très jeune enfant soit au total environ 1,5 litre de liquide par jour, dont 500 ml de lait et un litre d’eau.

Si le besoin en eau n’est pas assuré, le très jeune enfant risque rapidement la déshydratation : il faut la dépister et la traiter rapidement, car elle peut avoir des effets néfastes. Habituellement, les déshydratations en période estivale sont bénignes et limitées à une soif intense.

Leurs conséquences sont plus graves pour l’enfant lorsque l’exposition à de fortes chaleurs est associée à d’autres causes des pertes hydriques comme les diarrhées et les vomissements.

Quand faut-il s’alarmer ?

  • En absence d’urine.
  • En cas d’une perte de poids supérieure à 5 %.
  •  Lorsqu’on constate une somnolence ou une agitation inhabituelle chez l’enfant.
  • Si l’enfant a une peau sèche et froide.
  • Si l’enfant a un dessèchement de la langue et des lèvres.
  • Si ses yeux paraissent enfoncés dans les orbites.
  • Lorsqu’on remarque un creusement de la fontanelle.

Dès ces premiers signes de déshydratation :

  • réhydratez immédiatement l’enfant en le faisant boire ;
  • donnez-lui un bain frais (35 °C à 36 °C) s’il a de la fièvre.

Le coup de chaleur

Le coup de chaleur peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant. Il survient quand la sudation est insuffisante ou ne permet plus de maintenir le corps à une température normale.

Le coup de chaleur se traduit par :

  • une forte fièvre ; . une pâleur ;
  • une soif intense associée à une perte de poids ;
  • une somnolence ou une agitation inhabituelle.

APPELEZ LE SAMU EN COMPOSANT LE 15

Si l’enfant :

  • est pris de convulsions, perd connaissance ou a des troubles de la conscience ;
  • refuse de boire ou est dans l’impossibilité de boire ;
  • a une couleur de la peau anormale ;
  • a une fièvre supérieure à 40 °C

PRÉVENIR LES DANGERS DES FORTES CHALEURS

L’assistante maternelle doit adapter son environnement d’accueil.

Aménager son logement

Maintenir une ambiance fraîche :

  • en fermant les volets, rideaux et stores tant que la température extérieure est supérieure à celle du logement ;
  • en aérant le logement en soirée en ouvrant portes et fenêtres et en favorisant les courants d’air dès que la température extérieure est plus fraîche ;
  • en aménageant le logement si possible de façon à ce que les enfants puissent bénéficier des pièces les plus fraîches ;
  • en utilisant un ventilateur ou un climatiseur, tout en n’exposant pas directement l’enfant au courant d’air.

Protéger de la chaleur

Les enfants doivent rester le moins possible exposés à la chaleur.

  • À l’intérieur, ne couvrez pas trop les bébés pendant les siestes. Les laisser avec une couche ou en sous-vêtements ;
  • Ne laissez jamais un enfant dans une voiture sans surveillance ou dans une pièce mal aérée, même pour un court instant.
  • Évitez de sortir pendant les heures les plus chaudes de la journée, soit entre 11 h et 17 h.
  • Lorsque vous sortez, protégez les enfants du soleil.
  • Ne rabattez pas la capote des landaus et des nacelles, car la ventilation ne se fait pas.
  • À l’extérieur, habillez les enfants légèrement, avec des vêtements amples, de couleur claire.

Rafraîchir les enfants

  • Rafraîchissez le corps et le visage des enfants avec de l’eau pulvérisée ou un brumisateur.
  • Humidifiez éventuellement les vêtements des enfants à l’extérieur.
  • Proposez-leur des bains frais (35 à 36 °C) fréquemment.
  • Hydrater les enfants
  • Faites boire régulièrement les enfants, même en l’absence de soif et de demande. Le surplus d’eau sera éliminé.
  • Ayez toujours avec vous de l’eau lorsque vous sortez avec les enfants.