formation assistante maternelle

La formation initiale des assistantes maternelles redéfinie et soumise à validation réussie

En plus de remodeler l’organisation de la formation initiale des assistantes maternelles – 80 heures pour la formation préalable à l’accueil de l’enfant et 40 heures suivies dans les 3 ans d’accueil du premier enfant - le décret redéfinit le contenu de cette dernière.

Les 80 premières heures de la formation suivies avant tout accueil du premier enfant doivent ainsi permettre à l’assistante maternelle d’acquérir et d’approfondir les compétences et connaissances nécessaires relatifs à trois thèmes :

  • les besoins fondamentaux de l’enfant ;
  • les spécificités du métier d’assistante maternelle ;
  • son rôle et son positionnement dans les dispositifs d’accueil du jeune enfant.

A chaque pan de la formation est attaché un nombre minimal d’heures. Par exemple, 30 heures au minimum doivent être prévues pour le premier volet de la formation relatif aux besoins de l’enfant.

Par ailleurs, cette première partie de la formation donnera lieu à une évaluation réalisée par l’organisme de formation ou le président du conseil départemental compétent. En cas d’évaluation satisfaisante, une attestation de validation des 80 heures sera délivrée valant autorisation d’accueillir un enfant. A défaut, une deuxième évaluation pourra être conduite. De la même façon, une attestation de validation sera accordée si cette évaluation est satisfaisante. Un second échec n’est pas envisagé par les textes.

Le deuxième volet de la formation de 40 heures portera sur les mêmes thématiques, mais aura pour objet d’approfondir les connaissances de l’intéressée notamment à l’aune de son expérience acquise auprès des enfants gardés. Elle donnera lieu à la délivrance d’une attestation de suivi par l’organisme de formation.

Des dispenses automatiques de suivre certaines heures de formations sont prévues pour les titulaires de certains diplômes, certificats ou certifications. D’autres dispenses partielles peuvent être accordées par le président du conseil départemental au cas par cas selon le profil des intéressées. Aucune dispense ne pourra toutefois porter sur les heures consacrées aux gestes de premiers secours et sur les heures consacrées au positionnement de l’assistante maternelle dans les dispositifs d’accueil du jeune enfant.

Un régime transitoire est également prévu pour celles ayant débuté leur formation avant le 1er janvier 2019.

En tout état de cause, un arrêté est encore attendu pour permettre la mise en œuvre complète de cette réforme.

► Décret n° 2018-903 du 23 octobre 2018, Journal officiel du 24 octobre 2018