Maison assistantes maternelles Paris

Ouverture de la première MAM parisienne en novembre

La première MAM va s’installer dans le huitième arrondissement de Paris, rue Laure Diebold, dans des locaux précédemment utilisés par un service de Protection maternelle et infantile (PMI). Quatre assistantes maternelles, réunies dans l’association Ô rêves d’enfants, y accueilleront chacune trois enfants. La MAM devrait être inaugurée par madame Anne Hidalgo, maire de Paris, souhaitant marquer par sa présence sa politique de soutien à l’accueil individuel.

« Notre plan a été adopté en mars et nous avons organisé une première réunion d’information pour les professionnelles le 5 avril, précise Sandrine Charnoz, conseillère déléguée à la petite enfance. Nous avons fait témoigner des professionnelles travaillant en MAM à Asnières et au Pré-Saint-Gervais, et nous avons invité les assistantes maternelles intéressées à se regrouper pour monter un projet pédagogique. Nous nous sommes engagés à les accompagner pour la recherche de locaux et leur formation continue ».

La recherche de locaux constituait la partie la plus épineuse. La division de l’urbanisme a procédé à plusieurs audits. Ceux de la rue Laure Diebold étaient parfaitement adaptés et ne nécessitaient pas de travaux. « Nous prendrons en charge 50 à 75 % de la valeur locative des MAM, rue Diebold ce sera 75%, précise Sandrine Charnoz. Le projet retenu, celui de l’association Ô rêves d’enfants, « était le plus mûr, avec une équipe solide et des professionnelles acceptant de venir travailler dans cet arrondissement » précise-t-elle.

La deuxième MAM doit ouvrir en janvier rue Bréguet dans le 11ème arrondissement. « Nous voulons montrer aux assistantes maternelles que nous les soutenons comme les structures collectives » poursuit Sandrine Charnoz. A Paris, le recours aux assistantes maternelles ne s’élève qu’à 5%, le taux de chômage atteint 12,4% et jusqu’à 40% pour le chômage partiel.