quartiers prioritaires

300 MAM dans les quartiers populaires ?

« Au nom de l’universalité, on donne moins à ceux qui ont moins : les enfants de familles fragiles, ceux à qui on ne parle pas français à la maison, sont accueillis moins que les autres dans les lieux de socialisation, les crèches, les jardins d’enfants, les maternelles à deux ans » relève le document.

Afin de favoriser cette socialisation, Jean-Louis Borloo ambitionne de créer 300 maisons d’assistantes maternelles (MAM) dans les quartiers prioritaires de la ville, en faisant passer l’aide au démarrage dispensée par la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) de 3000 € à 5000 €. L’ancien maire de Valenciennes souhaite également que le versement du Complément mode garde (CMG) en tiers payant entre en vigueur et qu’il puisse couvrir « dès 2019 les charges dues par les parents employeurs ».

Autre proposition : la création de 30 000 places en crèche, avec une diversification de l’offre : crèches familiales, crèches parentales, micro-crèches, crèches à vocation d’insertion professionnelle, haltes garderies et jardins d’enfants. Il préconise enfin la création d’un Bonus d’accompagnement social et éducatif (BASE) pour proposer un accompagnement renforcé des enfants de zéro à six ans et de leur famille. Ce programme d’investissement social serait doté chaque année, pendant trois ans, de 40 millions d’euros, dans le cadre d’une dotation au fonds « publics et territoires » de la CNAF.

Le président Emmanuel Macron, qui avait commandé ce rapport à Jean-Louis Borloo, devrait présenter ses arbitrages et son plan pour les quartiers prioritaires le 22 mai prochain.

Jean-Louis Borloo, Vivre ensemble, vivre en grand, Pour une réconciliation nationale, Rapport, avril 2017