Vous êtes ici

La protection contre les accidents du travail

Publié le 01/10/2018
Sophie André
Journaliste juridique
Comme tout salarié, une assistante maternelle ou familiale peut être victime d’un accident du travail. Dans ce cas, elle peut prétendre – voire ses ayants droit si elle décède – à une réparation de son préjudice par la Sécurité sociale. Pour cela, elle n’a pas besoin de démontrer une quelconque faute de son employeur ou d’engager un recours en justice. Toutefois, l’existence d’une faute dite « inexcusable » de la part de son employeur ou d’elle-même aura une influence sur les modalités de réparation des dommages subis. La reconnaissance de l’accident du travail par la Sécurité sociale ouvre droit à la prise en charge des soins, au versement d’indemnités journalières en cas d’incapacité temporaire, voire à l’octroi d’une rente ou d’une indemnité en capital.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonné(e)s

Pas encore abonné(e)
Rejoignez-nous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder aux contenus et aux services de L’assmat

Créer un compte

Voir aussi