Vous êtes ici

Discrétion et secret professionnel

Publié le 01/07/2018
Sophie André
Journaliste juridique
Dans le cadre de leur activité professionnelle, les assistantes familiales et maternelles peuvent être amenées à connaître des informations confidentielles concernant un enfant et, ou sa famille. Sont-elles alors tenues au secret professionnel ? Peuvent-elles, en certaines circonstances, partager avec d’autres professionnels les informations en leur possession ? Si le secret professionnel s’impose aux assistantes familiales dans le cadre de leur mission de protection de l’enfance, la situation est plus complexe pour les assistantes maternelles. Dans quel cadre s’applique-t-il ? Quelles sont les obligations des professionnelles ? Des questions qui, bien souvent, suscitent les inquiétudes des assistantes maternelles et familiales qui peuvent craindre de voir leur responsabilité mise en cause.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonné(e)s

Pas encore abonné(e)
Rejoignez-nous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder aux contenus et aux services de L’assmat

Créer un compte

Voir aussi