enfant handicapé

Handicap : des recommandations pour l’accueil individuel

Trop de jeunes enfants en situation de handicap restent exclusivement gardés par leurs parents, faute de solutions d’accueil : selon le document, près de 10 000 enfants pourraient être accueillis en structure collective, en accueil individuel ou dans des jardins d’enfants. Ces enfants sont par ailleurs davantage accueillis en Établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE) que chez les assistantes maternelles.

Pour soutenir cet accueil spécifique chez les professionnelles, le HCFEA recommande notamment de réduire le reste-à-charge pour les familles en révisant les conditions d’accès au Complément mode de garde (CMG) de la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE). Il propose de supprimer la condition d’emploi associée à son versement et de majorer, « comme pour les familles monoparentales depuis le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2018, son montant de 30% ». Le maintien du versement du CMG jusqu’à l’entrée à l’école pré-élémentaire est également préconisé.

L’instauration d’une prime pour les assistantes maternelles souhaitant se former à l’accompagnement d’un enfant en situation de handicap et en accueillant effectivement un est proposée. L’accueil des autres enfants et l’avance de frais devraient être assurés pour faciliter l’accès à cette formation. Des « temps de réflexivité professionnelle » - concertation, partage d’expérience, supervision - pour les professionnels de la petite enfance, ainsi que des temps de formations continues sur le handicap, avec des professeurs d’écoles préélémentaires, sont également préconisés.

Pour mieux accompagner l’enfant, la création d’un Projet personnalisé d’accueil du jeune enfant (PPAJE) sur le modèle du Programme personnalisé de scolarisation (PPS) est recommandée. Enfin, le HCFEA propose de réserver des places dédiées à cet accueil au sein des crèches familiales avec des financements majorés.

L’assmat s’est déjà fait l’écho de plusieurs initiatives en faveur de l’accueil des enfants en situation de handicap par les assistantes maternelles : parmi elles, l’appui de l’association Boutchous à Lorient, qui accompagne les professionnelles, et l’accueil spécifique proposé par plusieurs Maisons d’assistantes maternelles (MAM).

Référence

► HCFEA, Accueillir et scolariser les enfants en situation de handicap de la naissance à six ans et accompagner leur famille, Rapport, 29 août 2018